ACCUEIL  
  NOS VOYAGES  
    Grand Safari  
    Tigres de l’Inde  
    Tigres et Taj  
      Lire la suite ...  
  PARCS NATIONAUX  
    Ranthambore  
    Bandhavgarh  
    Kanha  
      Lire la suite ...  
  VIE SAUVAGE  
    Tigre du Bengale  
    Nilgaut  
    Léopard  
       
  ACTUS  
    Déforestation  
    Eau en bouteille  
    Grands barrages  
      Lire la suite ...  
  GALERIES PHOTOS  
 
QUESTIONS PRATIQUES
 
     
 
  Contact | Qui Sommes | Commentaires Clients | Nos Voyages | Presse  

C
L
I
M
A
T
I
Q
U
E

 
  Commentaires clients Lire la suite ...  
 
Réchauffement climatique en Inde


La position de l’Inde sur la question du réchauffement climatique est assez contradictoire.
D’un côté, le pays prône le développement des technologies propres mais de l’autre est contre les mesures de limitation de ses émissions de gaz à effet de serre.

L’Inde est aujourd’hui le 5ème pollueur de la planète et refuse d’accepter des mesures de réduction des gaz à effet de serre qui pourraient avoir des conséquences sur sa rapide croissance économique.
L’Inde encourage les pays développés à avoir recours aux technologies propres tout en reconnaissant que dans quelques années, ce sera les pays en voie de développement qui pollueront le plus.

Ce réchauffement climatique entrainerait une hausse, selon les estimations, de 2°C.
Cela aurait des conséquences immédiates sur la population en touchant les productions de riz qui chuteraient de 20%. ( il faut savoir que le secteur agricole emploie plus des deux tiers de la population indienne ).

C'est pourquoi, ce pays souhaite profiter du développement des mécanismes de développement propre qui lui permettrait de bénéficier de technologies plus propres sous l'impulsion des pays industrialisés engagés dans des réductions de leurs émissions.
L'Inde voudrait aussi que les pays en développement comme lui, soient avantagés d’une certaine manière pour pallier leur différence de niveau.

   
 
 
   
   
 

Cela se ferait par accès aux technologies propres dont les brevets seraient redéfinis ou achetés par un fonds mondial. Elle milite aussi pour que les barrières internationales au développement du nucléaire civil indien soient levées prenant souvent l’exemple de pays comme la France qui misent de plus en plus sur le nucléaire.

Un poids lourds économique et démographique en quête d'énergie
L'Inde compte plus d'un milliard d'habitants et ses rejets de CO2 ont augmenté de 75% entre 1990 et 2003. Pour autant, ce pays n'est responsable qu'à hauteur de 2% en ce qui concerne les émissions de GES issus de la combustion d'énergies fossiles sur la période 1900-2000.

L’ Inde connaîssant un fort taux de croissance (6,9% l'année dernière) est très dépendante  du charbon (65% de l'énergie).
Selon les estimations, en 2015 l’Inde et la Chine réunis, seront les premiers pollueurs du monde, devant les Americains.

La position de l’Inde sur le sujet est basé sur l’idée qu’il n’est pas possible de se développer économiquement et en même temps réduire ses émissions de gaz.
De plus, l’argument souvent utilisé est le suivant : les pays développés n’ont qu’à nous montrer l’exemple. Eux-même ont reussi à se développer de la même manière que nous sommes en train de faire.

Une chose est sûre, il ne sera pas facile de faire accepter à l’Inde des méthodes de développement que les pays développés n’ont pas appliquées.

   
@ 2007 Tour Passion | Legal | Privecy